Toy Story
Le petit chien d'Andy

Le matin de Noël, les jouets attendaient avec anxiété le rapport des soldats de l'armée verte.  Ils avaient été envoyés en mission de reconnaissance pour savoir si Andy avait reçu des jouets qu'il pourrait aimer davantage qu'eux.  A peine les soldats avaient-ils commencé leur opération que le jeune garçon s'écria:
- Un petit chien!  Super!
- Catastrophe! dit Woody le cow-boy.  Vous savez ce que c'est, un chien?
- Jamais entendu parler! répondit Buzz l'Eclair.
- Les chiens sont des super-jouets presque humains, expliqua Woody.  Ils remuent, courent, aboient et ils n'ont pas besoin de piles.  Les enfants les adorent.  Ils mangent et ils avaient leur nourriture mais le pire, c'est qu'ils mâchonnent tout ce qu'ils trouvent.
- Les amis, dit Bergère, vous savez bien qu'Andy ne permettrait à personne de nous faire du mal.  Il a toujours pris soin de ses jouets.
Un silence pesant emplit la pièce.
Tout à coup, Andy surgit dans sa chambre, le chiot tant redouté dans les bras.  il le posa sur son lit mais l'animal sauta à terre en faisant tomber Woody sur le plancher.  Puis le chien se mit à renifler tous les jouets qui étaient bien incapables de se défendre.
La maman d'Andy entra avec une corbeille à chien en osier et deux bols portant l'inscription "Buster".
- Je ne suis pas certaine que ce soit une excellente idée que Buster dorme avec toi, dit-elle.
- Il sera sage, promit Andy.
- D'accord mais s'il y a un problème, il retournera dans la buanderie.
Andy mit le chien dans le panier et ordonna: "Couché!".  Mais dès qu'il quitta la chambre, le chien le suivit en courant.
- Il va saccager la chambre d'Andy, déclara Woody.  Et qui sait ce qu'il va nous faire!  Il faut agir et vite!
- Commençons par lui apprendre les bonnes manières, conseilla Buzz.  Si ça ne marche pas, j'utiliserai mon laser.
- Tu as raison! dit Woody.  Commençons par lui apprendre à obéir.
Ils se mirent en cercle et réfléchirent sur la stratégie à suivre.
- Imaginons d'abord toutes les mauvaises actions que peut faire un chiot, proposa Woody.  Ensuite, nous les ferons à sa place!
- Moi, je peux entailler les meubles, proposa Buzz.  Exactement comme si le chiot les avait mordillés.
- Mettre du désordre dans la chambre, rien de plus simple! lança Bergère.
Ils passèrent aussitôt à l'action.  Soudain, Buster bondit dans la pièce.  Ouap!  Zip!  Zap!  il prit des jouets dans sa gueule, les secoua avec violence et les laissa retomber sur le sol.  Petits personnages et peluches pleuvaient de tous côtés.
En se sauvant, Karting, la voiture téléguidée, renversa les bols contenant la nourriture et l'eau du petit chien.  Buzz l'Eclair vola vers le chiot qui tenait Rex dans sa gueule et libéra son ami.  Alertée par le bruit, la maman d'Andy entra dans la chambre.
- Je le savais! s'exclama-t-elle.
Andy passa le soir de Noël à ranger sa chambre et à remettre chaque jouet sur son étagère.  Au moment d'aller au lit, il tenta d'attendrir sa mère.
- Tu as Woody et Buzz!
- Ils ne sont pas doux et chauds comme lui!
Andy resta longtemps éveillé, écoutant les gémissements de son petit chien enfermé dans la buanderie.  Lorsqu'il finit par s'endormir, une larme roula sur sa joue.  Les jouets passèrent une nuit horrible.  La déception d'Andy et les gémissements du chiot les empêchaient de trouver le sommeil.  Woody, qui aimait tendrement Andy, ne pouvait supporter de le voir si malheureux.
Le lendemain matin, Woody rassembla les jouets.
- Les gars, nous avons peut-être agi à la légère.  Je ne veux pas qu'Andy soit aussi triste.  Après tout, notre seule raison d'être, c'est de le rendre heureux.
- Mais si le chiot nous met en pièces? demanda Rex.
- Si vous restez sur vos étagères, dit Woody, il ne pourra pas vous atteindre.  Seul Buzz et moi sommes en danger car nous dormons dans le lit d'Andy.
Les jouets restèrent donc sur leur étagère.  Lorsque Andy oubliait d'en ranger un, le jouet se débrouillait pour regagner sa place au plsu vite.
Un jour, la maman d'Andy remarqua combien sa chambre était en ordre et combien Buster était devenu sage.
- Nous pourrions peut-être lui donner une autre chance, proposa le petit garçon.
Et sa maman accepta.  Tous les soirs, couché près du chiot, Woody se demandait si ses jours étaient comptés.  Il était prêt à donner sa vie pour le bonheur d'Andy.  Le jour tant redouté ne vint jamais.  La première fois que le chiot renifla Woody, Andy lui donna un petit coup sur le museau en lui disant:
- Non, Buster!
Bientôt, les jouets s'aperçurent que le petit chien n'était pas méchant mais seulement jeune et qu'il avait besoin d'être dressé.  Buzz l'Eclair et ses amis s'y employèrent.  Mais aucun des jouets ne fut jamais aussi proche de Buster que Woody le cow-boy.

Livre Hachette Jeunesse