Robin des Bois
Noël pour tous

La veille de Noël, Robin des Bois et ses compagnons hors-la-loi s'étaient rassemblés dans la forêt de Sherwood pour fêter l'événement.  Robin et Petit Jean avaient fait rôtir une oie farcie de marrons sur un feu de bois.  Un délicieux arôme remplissait l'air froid.  Mais, une fois installés autour de la table, les convives restèrent étrangement silencieux.
- Il manque quelque chose, remarqua Toby la tortue.  Les plats ont l'air délicieux mais...
- Je sais ce qui manque, dit Robin.  Nous avons passé la journée à préparer la fête et donc...
- ... nous n'avons pas volé les riches, dit Petit Jean.
- ... et nous n'avons donc rien donné aux pauvres! conclut frère Tuck, le moine ami des pauvres.
- Alors que Noël est justement le jour où il faut donner, fit Robin.
- Prenons ce festin, proposa Toby et...
- J'ai une meilleure idée, dit Robin.  Voyons...  A qui pourrions-nous chiper des cadeaux de Noël?
- Qui ne mérite pas de faire la fête? ajouta Petit Jean.
- Le shérif de Nottingham! hurlèrent-ils tous d'une seule voix.
Et ils partirent aussitôt sur leurs traineaux.  Une fois arrivés devant la maison du shérif, ils jetèrent un coup d'oeil par les fenêtres.  Une bûche flambait dans la cheminée, le sapin de Noël étincelait de mille feux et des monceaux de cadeaux s'entassaient près de l'arbre.
- Je vais aller frapper à la porte d'entrée, afin de le distraire, dit Robin.  Vous en profiterez pour dérober les cadeaux en passant par la cuisine.
Déguisé en aveugle, Robin frappa à la porte du shérif.
- Une petite pièce pour les pauvres! demanda-t-il lorsque celui-ci ouvrit.
- Passe ton chemin, mendiant! ordonna le shérif.
- Vous ne pouvez refuser une aumône pour les pauvres la veille de Noël! s'écria le faux aveugle en bloquant la porte avec sa canne.
- Il me semble t'avoir déjà vu quelque part, dit l'autre,en lui saisissant le bras.  Chapeau, grande cape...  Cette fois, tu ne m'échapperas pas, Robin des Bois!
Robin se dégagea et prit la fuite.  Le shérif partit à sa poursuite mais, face à l'agilité de Robin, sa forte corpulence constituait un handicap de poids!  Juché sur un arbre, Robin observait d'un oeil amusé le shérif qui le cherchait sans succès dans la forêt.  Pendant ce temps, ses amis avaient chargé leur traineau de paquets, d'oie rôtie et de pâtisseries et même du magnifique sapin.
- Il n'y a pas une minute à perdre, lança Robin en les rejoignant.
Dans le village, ils rencontrèrent Belle Marianne et sa gouvernante qui arrivaient en carrosse.  Robin s'inclina respectueusement devant les dames.
- Je viens de distribuer des paniers de victuailles aux pauvres, annonça Belle Marianne.  Mais ils sont si nombreux cette année que nous n'en avons pas eu assez.
- Ca tombe bien! s'écria Robin.  Je m'apprêtais à faire ma distribution!
En un instant, les paquets dérobés au shérif furent transférés dans le carrosse.  Puis Robin y prit place lui aussi.
- Je vous retrouverai dans la forêt de Sherwood! dit-il à ses hommes qui dressaient le sapin de Noël sur la place du village.
Lorsque la distribution des victuailles et des cadeaux fut terminée, Robin et Belle Marianne prirent le chemin de la frêt de Sherwood pour passer une merveilleuse nuit de Noël, entourés de tous leurs amis.

Livre Hachette Jeunesse