Le bossu de Notre-Dame
Noël dans le clocher

Du haut du clocher, Quasimodo regardait tomber la neige.  C'était la veille de Noël. A travers les fenêtres des maisons, en bas, il apercevait des familles réunies, heureuses, autour du sapin illuminé.
- Comme Paris est beau, à Noël!  Et moi, je suis seul, au milieu de ces murs de pierre.
- Qu'est-ce que tu veux dire par seul? demanda Rocaille, une des trois gargouilles du clocher.  Et nous, nous sommes quoi?
- Nous ne comptons pas beaucoup, il faut bien le reconnaître! conclut La Volière.  Tu attendais une visite de ta petite amie?
- Esmeralda n'est pas ma petite amie, protesta le garçon.  Ce soir, les bohémiens donnent une grande fête, dit Quasimodo.  Esmeralda doit être en train de faire cuire une oie.  Il n'y a aucun espoir qu'elle...
- ... ait le temps de penser à nous, conclut Rocaille en clignant de l'oeil en direction de Muraille.
Depuis que Quasimodo lui avait sauvé la vie, Esmeralda s'était proposé de venir souvent lui rendre visite.  Et, jusqu'ici, elle avait tenu sa promesse.
- Tu devrais aller chez elle, conseille Muraille.
- Non, dit Quasimodo.  Je dois m'occuper des cloches.
- Peu importe, dit Rocaille.  Pourquoi ne fêterions-nous pas Noël ici, ensemble?
- L'endroit manque de gaieté! lança Muraille.
La Volière poussa un sifflement strident.  Quelques secondes plus tard, un vol de pigeons se posait sur le garde-fou.  Il leur chuchota quelque chose et les oiseaux s'envolèrent pour revenir bientôt, des branches de sapin, des rameaux de houx et des brins de gui dans le bec.
- Et maintenant, au travail! dit La Volière.
Tandis qu'il décorait les murs, Quasimodo sentit sa solitude l'abandonner.
- Et les bougies? demanda soudain Rocaille.  Il fait trop noir, ici!
Quasimodo descendit dans la cathédrale et emprunta des chandeliers.  Le clocher fut bientôt illuminé et il prit un air de fête.  Pour dîner, Quasimodo sortit, comme d'habitude, une tranche de pain et du fromage.  Un humble repas en comparaison du riche décor de la table.
- J'aurais dû préparer un vrai repas de fête! dit-il.
- La fête, ce n'est pas de faire un banquet, affirma La Volière.  C'est de partager avec ses amis.
- Tu as raison, dit Quasimodo.  Et j'ai de la chance d'être avec de vrais amis.
- C'est vrai! conclut Muraille avec un sourire.
Soudain, des pas résonnèrent dans l'escalier.  Des pas pressés.  Qui cela pouvait-il bien être?  Le gardien de la cathédrale qui cherchait ses chandeliers?  La police, alertée par la lumière dans la tour?  Le fantôme du cruel juge Frollo?  La porte s'ouvrit brusquement.
- Esmeralda! s'écria Quasimodo.
- Joyeux Noël! dit la jeune fille, les bras chargés d'un grand plat garni d'une oie rôtie.
Elle était suivie par Djali et tous les bohémiens.  Tandis que les hommes entonnaient des chants de Noël, les femmes les suivaient, portant des paniers remplis de pain, de fruits et de gâteaux.  Cette année, Quasimodo aurait un Noël inoubliable!  Esmeralda admira la décoration de la tour.  Elle disposa toutes les victuailles sur la table et, quand elle eut terminé, elle se tourna vers Quasimodo.  Il avait disparu.
Alors, elle entendit les cloches sonner à toute volée dans la nuit de Noël.  Sonner plus joyeusement que jamais.

Livre Hachette Jeunesse